Togo : L’OAPEC de Tete Seyram offre 20 bourses aux étudiants de Hahotoé pour l’IAEC

Tete Seyram et l’ONG Organisation Pour l’Education et la Culture (OAPEC) multiplient les actions en faveur de l’éducation des jeunes Togolais en général et ceux du Canton de Hahotoé en particulier. Après une récente action de distribution de fournitures scolaire à plus de 300 jeunes élèves de la localité, M. Tete Seyram vient à nouveau de faire parler son cœur. En effet, plus de 20 bourses d’études ont été attribué aux jeunes bacheliers de Hahotoé. Ceux-ci vont poursuivre leur étude à l’IAEC.

 

Ces bourses chiffré à plusieurs millions,  prennent en charge les frais de scolarité, le logement et tout ce qui va avec durant le parcours universitaire de ces jeunes dont les parents n’ont pas les moyens pour les études universitaires. L’objectif de l’ONG OAPEC, c’est le développement de Hahotoé, qui est un village minier, mais peine à se développer.

Ils étaient tous là, les 20 bacheliers, à Lomé, le 8 octobre dernier au siège de l’ONG OAPEC pour une rencontre avec le premier responsable et aussi faire les derniers réglages pour leur inscription effective dans les différentes universités, notamment  l’IAEC avec laquelle l’ONG a signé un partenariat.

« J’étais à Hahotoe il y a quelques jours pour un don de fournitures scolaires. C’est là que j’ai été interpellé par les villageois que c’est comme ça il y a également des bacheliers qui ont besoin d’aides. Leurs parents n’ont pas les moyens pour pouvoir les inscrire dans des universités alors que les enfants veulent continuer les études. C’est là que j’ai décidé de faire un geste à leur endroit », a expliqué Tete Seyram, premier responsable de l’ONG.

L’objectif principal poursuivi par ce geste, selon Seyram Tete, c’est préparer la relève pour le développement de Hahotoé.

« Nous grandissons, et nous avons l’obligation de préparer la relève dans nos milieux notamment à Hahotoé, mon village natal. Et cela passe forcément par une bonne éducation et une bonne formation pour les jeunes de la localité. L’objectif c’est qu’après leurs études, ils puissent contribuer au développement de la localité ».

Avant que chacun ne choisisse sa filière pour ses études à l’IAEC, ils ont eu des discussions avec le premier responsable de l’ONG OAPEC sur les filières porteuses au Togo. Ce qui a d’ailleurs conduit les 20 à faire leur choix pour effectivement contribuer non seulement au développement de Hahotoe, mais aussi du Togo.

Ils débuteront la rentrée à l’IAEC le 17 octobre prochain. Et c’est parti pour trois années d’accompagnement de l’ONG OAPEC afin qu’ils puissent avoir leur licence. Après quoi, ils auront la possibilité de continuer leurs études au Maroc ou dans un autre pays grâce  également aux bourses de l’ONG OAPEC.

 

Quitter la version mobile