Solutions énergétiques plus propres au Togo : Zener signe un important accord avec IFC

 

Le géant togolais évoluant dans les produits pétroliers et gaziers, Zener SA continue d’impressionner et d’impacter les Togolais. En effet, le groupe continue sa politique de transition écologique en proposant de solutions innovante pour les ménages togolais. Dans cette optique, Zener vient de sceller un important accord avec IFC pour promouvoir davantage des solutions énergétiques plus propres au Togo. L’information a été rendue publique via un communiqué dont voici la teneur.

  

 

Lomé, Togo, 3 août 2022 — Pour aider le Togo à faire la transition vers des sources d’énergie plus propres et plus sûres, IFC a annoncé aujourd’hui un montage financier pour Zener SA, l’un des principaux fournisseurs d’énergie intégrés, afin de contribuer à réduire l’utilisation de combustibles polluants pour la cuisson dans le pays et atténuer le changement climatique.

Le montage financier de 16,2 millions d’euros mené par IFC pour Zener, qui opère sur l’ensemble de la chaîne de valeur du gaz de pétrole liquéfié (GPL) du Togo, comprend un prêt de 8,1 millions d’euros pour le compte propre d’IFC et un prêt parallèle de 8,1 millions d’euros à mobiliser auprès de autres partenaires. Le financement permettra à Zener d’étendre ses terminaux de stockage de GPL au Togo de 3 600 tonnes supplémentaires pour le propane et le butane GPL, et d’équiper cinq stations-service de vente au détail de gaz en cours de construction par la société avec des stations d’échange de bouteilles de GPL et des kits solaires.

Le financement vise à accroître l’accès au GPL comme énergie domestique au Togo. Plus de 90 % de la population du pays utilise la biomasse, comme le charbon de bois et le bois de chauffage, comme principale source d’énergie pour cuisiner, ce qui contribue à des niveaux élevés de déforestation, d’émissions de gaz à effet de serre et d’impacts négatifs sur la santé de la pollution de l’air intérieur, en particulier pour les femmes et les enfants. . Les émissions de carbone sont réduites de moitié lorsque le GPL remplace le bois ou le charbon , et d’environ un tiers lorsqu’il remplace le mazout ou le kérosène. Le renforcement des capacités et des infrastructures de distribution de GPL aidera également à développer les secteurs manufacturier et énergétique du Togo.

« Zener possède le seul terminal maritime d’importation de GPL au Togo, qui fonctionne actuellement à sa capacité maximale. Le soutien d’IFC permettra à Zener d’agrandir le terminal pour continuer à augmenter l’adoption du GPL et aider à réduire l’empreinte carbone du pays alors que les consommateurs adoptent le GPL comme un meilleur alternative aux carburants issus de la biomasse », a déclaré Jonas Daou, directeur général de Zener.

Zener a été identifié par IFC dans le cadre d’une initiative pilote appelée « Local Champions », un programme développé pour soutenir les entreprises nationales à fort potentiel sur les marchés à faible revenu. En plus de cet accord de financement, Zener a également reçu le soutien consultatif d’IFC, y compris une évaluation technique et des besoins de son usine de fabrication de bouteilles de GPL, et une étude de marché indépendante du marché du GPL au Togo.

« Le marché togolais du GPL reste petit par rapport à celui des pays voisins en raison d’un manque d’infrastructures habilitantes », a déclaré Kyle Kelhofer, directeur national principal d’IFC pour le Togo. « Le financement d’IFC aidera Zener à accroître sa capacité dans la chaîne de valeur du GPL à faible émission de carbone et à améliorer ainsi la qualité du service et l’efficacité de la distribution, ainsi que l’exportation de GPL vers les pays enclavés voisins. Cela s’aligne sur l’objectif du gouvernement de positionner le Togo comme un hub, et soutient les efforts vers une économie à faible émission de carbone au Togo.

La stratégie d’IFC au Togo se concentre sur l’agro-industrie, les infrastructures, l’énergie, les TIC, la fabrication, le transport et la logistique.

À propos d’IFC

IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la plus grande institution mondiale de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Nous travaillons dans plus de 100 pays, utilisant notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des marchés et des opportunités dans les pays en développement. Au cours de l’exercice 2021, IFC a engagé un montant record de 31,5 milliards de dollars auprès d’entreprises privées et d’institutions financières dans les pays en développement, tirant parti du pouvoir du secteur privé pour mettre fin à l’extrême pauvreté et stimuler la prospérité partagée alors que les économies sont aux prises avec les effets de la pandémie de COVID-19. Pour plus d’informations, visitez  www.ifc.org .

 

Quitter la version mobile