Etudes supérieurs : une douzaine de boursiers de l’Ong  OAPEC arrivent dans  de bonnes conditions à Agadir

Ils sont une douzaine, à embarquer de l’aéroport Gnassingbé Eyadéma de Lomé, direction le Maroc pour poursuivre leurs études supérieurs dans les meilleurs universités de ce pays. Eux, se sont les boursiers de l’Organisation Africaine Pour l’Education et la Culture (OAPEC), une Organisation non gouvernementale qui fait dans la promotion de l’éducation et de l’excellence. Ces derniers selon les dernières informations sont arrivés dans de très bonnes conditions au Maroc.

En effet, L’ONG Organisation Africaine Pour l’Education et la Culture (OAPEC) a sollicité et obtenus 30 bourses d’études auprès de l’université internationale d’Agadir UNIVERSIAPOLIS.

 

Une procédure a été entamée avec les collèges Protestant du Togo à la tête le Directeur Nationale de l’Œuvre Scolaire et de l’Enseignement Protestant qui a autorisé que ses bourses soient attribué aux élèves ayant obtenu des mentions très bien et bien. Dans la foulée, une sélection a été faite par les directeurs de ses collèges, précise TETE Yao Séyram, premier responsable de l’ong.

« L’université a validé la sélection et on a abouti à ce résultat qui conduit au départ de la première vague. C’est des boursiers et la scolarité est totalement prise en charge », renchérit TETE Yao Séyram

Cette vague d’étudiant sera accueilli par l’Université Internationale d’Agadir UNIVERSIAPOLIS précisément dans les 05 écoles de cette université.

« Une convention de partenariat pérenne a été signée en l’ONG OAPEC et l’université pour le suivi de ses étudiants jusqu’à la fin de leur parcours universitaire et un accompagnement sur le plan professionnel », rassure TETE Yao Séyram

 

L’ONG OAPEC œuvre pour la promotion de l’éducation et de la culture et porte plus haut le défi de la formation scolaire au Togo, gage d’un développement intégral et épanoui. « Nous faisons remarquer qu’aujourd’hui, il n’y a de développement sans un minimum d’éducation et de culture des composantes de la société. C’est d’ailleurs ce qui motive notre structure à combler le déficit constaté aujourd’hui auprès de nos jeunes frères et sœurs élèves et étudiants dans leurs différentes communications à travers différents projets très captivants. Notre structure OAPEC prend sur elle la charge d’apporter sa pierre à la construction de ce grand édifice qu’est l’éducation et la culture », précise l’ONG qui compte entamer  d’autres projets de développement dans le domaine d’activité dans les jours à venir.

Quitter la version mobile