Bourses d’études: l’OAPEC brise le silence et rectifie la sortie du Ministre Ihou

Il y a quelques jours  de cela, le Ministre togolais  en charge de  l ’Enseignement supérieur et de la recherche, Majesté N. Ihou WATEBA alertait  l’opinion d’une escroquerie relative à des propositions des offres de bourses pour l’étranger. Par un communiqué en date du 14 septembre 2022, l’autorité annonce que la structure indexée se somme OAPEC (organisation africaine pour l’éducation et la culture) et dirigée par TETE Yao Séyram. Sauf que la réalité semble manifestement être tout autre. L’Organisation indexée vient de réagir à travers un communiqué pour rétablir la vérité et donner sa version des faits.

« L’Organisation Non Gouvernementale dénommée Organisation Africaine pour l’éducation et la Culture (O.A.P.E.C) communique : Par communiqué en date du 14 septembre 2022, Professeur Majesté N. Ihou WATEBA, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche publie maladroitement sans aucun fondement que les offres de bourses que propose l’ONG AOPEC à des étudiants togolais, en partenariat avec des universités au Maroc, en Suisse et au Sénégal, est une pure escroquerie orchestrée par cette organisation mal intentionnée et en appelle à la vigilance de tout le monde. L’ONG O.A.P.E.0 qui n’est pas une association contrairement à ce qu’affirme faussement le communiqué du Ministre, bénéficie d’un accord programme entre elle et le gouvernement de la République Togolaise qui l’autorise expressément à mettre en œuvre des actions de développement à la base dans les domaines de l’éducation, formation, TIC,. Elle tient à réaffirmer la sincérité, l’authenticité de ses partenariats avec des institutions universitaires à l’étranger qui proposent des bourses aux étudiants togolais », lit-on dans le communiqué.

«  Elle s’étonne par conséquent, de la démarche peu orthodoxe des services techniques du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui n’ont pas cru devoir, par principe de précaution échanger avec l’ONG, avant d’intoxiquer l’opinion par les termes d’un communiqué qui, portent atteinte à l’honneur de l’ONG O.A.P.E.0 et à celui de son promoteur, diffusé sur la chaine 1ère  du Togo, à une heure de grande écoute, au journal de 20 heures et sur l’ensemble des réseaux sociaux. Dans ces conditions, L’O.A.P.E.0 n’exclut aucun mécanisme pour faire respecter les exigences de l’Etat de droit, y compris des poursuites en justice, même si les faits en cause sont imputables à un Ministre en exercice. Elle a donc instruit son conseil à l’effet d’évaluer toutes les possibilités légales qui s’offrent à elle pour laver son honneur », poursuit la note de l’ONG.

 

Selon plusieurs documents consultés, il est loisible d’attester que l’ONG existe légalement au Togo et a également des partenariats avec les universités dont l’Université internationale d’Agadir (Maroc).

Quitter la version mobile